La Cour d'Appel du District de Columbia a levé, le 29 avril dernier, l'injonction préliminaire qui avait été établie l'année passée et bloquait l'investissement fédéral dans la recherche sur les cellules souches embryonnaires. L'amendement Dickey-Wicker empêche en effet, le National Institute for Health (NIH) de financer la création d'embryons humains à la seule fin de la recherche, mais également de financer la recherche dans laquelle des embryons humains étaient détruits, éliminés ou exposés à des risques de mort ou de fragilisation supérieurs à ceux encourus dans le cadre de la recherche sur les fœtus in utero. La Cour a considéré que l'amendement Dickey-Wicker n'interdisait que la destruction d'embryon en vue de l'obtention de cellules souches et qu'il n'interdisait pas explicitement l'utilisation de ces cellules souches embryonnaires aux fins de la recherche.